Changer de carrière à 40 ans : vous n’êtes pas seule!

Changer de métier quand on a 40 ans (et plus !) n’est pas plus risqué qu’une reconversion professionnelle à 35 ans ou à 27 ans. Souvent, on n’ose pas changer de carrière parce qu’on a peur. Quand on a l’habitude du salariat, on se pose des questions sur la manière dont on va faire pour continuer à gagner sa vie tout en changeant de carrière. L’attente, les doutes, l’inconnu, les remises en question nous pèsent quand on a la quarantaine et qu’on veut se lancer dans une autre profession.

Pourtant, si tu as fait le bilan et que tu n’es plus épanouie dans ton métier actuel, tendre vers un changement positif t’aidera. Même si tu penses être à mi-parcours aujourd’hui, mais que tu ne te sens plus à ta place dans ton travail, tu ne dois pas saboter ton épanouissement. Je te donne tout de suite plus d’explication sur l’importance d’une réorientation professionnelle à ton âge.

"Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez plus à travailler un seul jour de votre vie".

Confucius

Changer de carrière à 40 ans

À 40 ans, on pense un peu plus à la stabilité financière. Changer de métier à cet âge peut sembler risqué pour plusieurs personnes. Pourtant, cela ne devrait pas l’être, même si cette peur que l’on ressent est normale.

Tu dois savoir une chose importante : notre cerveau nous fait toujours choisir l’option la plus confortable. Naturellement, ton cerveau te dira de ne pas quitter ton travail parce que tu sais qu’il te fait gagner une certaine somme d’argent tous les mois… et que tu as besoin de cet argent. Pourtant, dans ton for intérieur, tu sais que ton travail actuel ne te convient plus.

Tu n’es certainement pas la première personne à vivre ce dilemme. Je peux t’assurer dans tous les cas que la majorité de celles qui ont décidé de se reconvertir professionnellement sont aujourd’hui plus heureuses. 

Changer de carrière à 40 ans

Pourquoi prendre le chemin du changement ?

Être heureuse dans son travail est primordial. Si tu ne te sens pas bien dans ton travail, tu ne peux pas élargir tes horizons. D’ailleurs, la reconversion professionnelle à 40 ans devient une priorité quand on fait face à ces problèmes :

  • Un sentiment de découragement le matin quand on pense à ce qui nous attend au travail ;
  • Une fatigue que l’on ne peut expliquer quand on est au travail, même si on a bien dormi ;
  • L’incapacité à accomplir son travail comme ce que l’on faisait auparavant ;
  • Le sentiment de n’être qu’une automate ;
  • Un désintérêt profond pour les tâches que l’on accomplit au bureau ;
  • L’envie de ne plus remettre les pieds au bureau.

Cette liste décrit quelques symptômes du burn-out, et quand tu arrives à ce stade, ne te néglige plus. Choisis ton épanouissement et change de métier, parce qu’il le faut.

Les armes pour réussir sa reconversion professionnelle

Une reconversion professionnelle ne se fait certainement pas du jour au lendemain. Se préparer des semaines, voire des mois à l’avance est toujours plus judicieux. Si tu veux réussir ta reconversion professionnelle, que ce soit pour être entrepreneuse, pour devenir conseillère en huiles essentielles, garagiste, boulangère, blogueuse, ou autre chose encore, voici des tips qui vont t’aider :

ü  Ressens ce que tu veux faire au plus profond de toi. Redécouvre tes envies professionnelles. Replonge dans ce qui te passionne afin de mieux connaitre le nouveau travail que tu veux faire.

ü  Renseigne-toi sur le nouveau métier que tu veux exercer. Documente-toi sérieusement afin de déjà t’imprégner de ta nouvelle vie. Une visualisation dans ce sens va d’ailleurs t’aider à atteindre ton but plus rapidement.

ü  Quand tu auras mieux compris les principes de la nouvelle activité professionnelle que tu veux entreprendre, n’hésite pas à te former. En effet, en passant par une formation professionnelle, tu gagnes des compétences et tu augmentes tes chances d’intégrer le nouveau métier de tes rêves.

ü  Ne recule plus quand tu es lancée. Quelle que soit l’étape que tu as franchie pour réaliser ta reconversion professionnelle, ne recule plus. Avance jusqu’à la réalisation de ton projet.

Ne pas hésiter sur les phases de transition

La phase d’attente entre le moment où tu quittes ton travail actuel et celui où tu intègres un nouveau corps de métier est ce que l’on appelle la phase de transition. Durant cette période, n’hésite pas à prendre de petits jobs à mi-temps. Tu peux par exemple faire une courte formation pour devenir conseillère en huiles essentielles. Tu apprendras un métier passionnant, et tu pourras même petit à petit apprendre l’entrepreneuriat avec cette première étape. Le métier de conseillère en huiles essentielles est en effet faisable en mode entrepreneuriat. Certaines fois, ce sont les petits boulots de la phase de transition qui nous aident à redécouvrir ce que l’on veut faire réellement !

Te reconvertir vers une autre profession à 40 ans est réalisable. C’est même indispensable en cas de burn-out. Dans tous les cas, mets toutes les chances de ton côté, renseigne-toi, forme-toi, découvre ce que tu veux, et ne recule plus une fois que tu es lancée.

Tu apprécies cet article? Partage-le !

Facebook
Twitter
Pinterest

Tu aimeras aussi :

Laisser un commentaire